Éjaculation sans sperme ni aspermie : explications, causes et solutions

Aspermie : qu’est-ce que l’éjaculation sans sperme ?

L’aspermie est un problème relativement méconnu, qui se traduit par l’absence d’émission de sperme lors de l’éjaculation. Cependant, l’homme ressent toujours l’orgasme, ce qui provoque également des phénomènes en cascade dans le corps, ainsi que la phase dite d’expulsion.

Ce n’est pas lié à un problème mécanique : les muscles de la région périnéale se contractent encore bien mais cela n’entraîne aucune libération de liquide, ou très peu.

Lorsqu’il y a une anjaculation, c’est-à-dire l’absence d’éjaculation, cela peut être lié à la prise d’antidépresseurs, mais la cause la plus fréquente est une malformation, une obstruction ou une absence totale des canaux déférents qui jouent un rôle crucial. le sperme des testicules.

Les troubles mentaux peuvent également jouer un rôle important lorsqu’il y a un problème d’éjaculation. Ne pas pouvoir « lâcher prise », problèmes dans le couple, perte soudaine de confiance en soi sont autant de facteurs qui peuvent vous empêcher d’éjaculer correctement. D’autres maladies peuvent être responsables d’aspermie, comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou le diabète.

Les trois types d’aspermie

L’aspermie, comme nous l’avons dit, fait référence à l’absence d’expulsion des spermatozoïdes. Il s’agit essentiellement d’un trouble de l’éjaculation et est largement classé comme anéjaculation, où le sperme ne passe pas des vésicules séminales, de la prostate et des canaux éjaculateurs dans l’urètre ; ou l’éjaculation rétrograde, où le sperme passe dans la vessie au lieu de se déplacer dans une direction antérograde. Le traitement dépendra du type d’aspermie diagnostiqué.

Anéjaculation

L’anéjaculation, l’incapacité de transporter le sperme, a diverses étiologies. Ceux-ci comprennent l’obstruction du canal éjaculateur, les traumatismes pelviens / la chirurgie / la radiothérapie, les maladies neurologiques, le diabète et le stress. L’approche thérapeutique la plus courante pour les hommes qui ont une anéjaculation avec un réflexe éjaculateur intact est la stimulation vibratoire du pénis, qui réussit à restaurer l’éjaculation antégrade dans 65 à 83% des cas.

Les options alternatives incluent le massage de la prostate et l’électroéjaculation. Ces méthodes sont tous les types de récupération de sperme.

Éjaculation rétrograde

L’éjaculation rétrograde est une incapacité à éjaculer dans une direction antérograde, qui est diagnostiquée si du sperme est détecté dans l’urine. Le sperme pénètre dans la vessie au lieu de traverser le pénis pendant l’orgasme. L’éjaculation rétrograde est responsable de 0,4 à 2 % de tous les cas d’infertilité masculine et est le plus souvent due à des médicaments ou à des interventions chirurgicales antérieurs qui ont provoqué le relâchement du muscle du col de la vessie. Les troubles neurologiques et le diabète peuvent également affecter cette zone, provoquant une éjaculation rétrograde. Cette forme d’aspermie répond bien au traitement médicamenteux ; en particulier, les médicaments sympathomimétiques, c’est-à-dire les médicaments qui stimulent le système nerveux sympathique, capables de restaurer l’éjaculation dans 50 à 100% des cas, avec des effets secondaires minimes, voire inexistants.

On distingue aspermie et azoospermie

La réalité est que l’azoospermie et l’aspermie réduisent considérablement la probabilité qu’un homme soit fertile. Le premier est classé comme une condition de production anormale de spermatozoïdes et l’autre comme un trouble de l’éjaculation, mais les options de traitement pour les deux peuvent être similaires. Pour l’azoospermie non obstructive et l’anéjaculation, l’approche thérapeutique privilégiée est le prélèvement de sperme suivi d’une analyse.

Les hommes qui ont une azoospermie obstructive peuvent bien réagir à l’ablation chirurgicale du bloc, évitant ainsi d’avoir à subir une récupération de sperme; les hommes qui présentent une éjaculation rétrograde peuvent bien répondre aux médicaments.

Symptômes de l’éjaculation sans sperme

Les symptômes de l’aspermie, comme le mot lui-même l’indique et comme mentionné ci-dessus, sont un manque de sperme lors de l’éjaculation.

Si vous soupçonnez que vous souffrez d’aspermie, vous devriez subir un test sanguin général, une analyse d’urine, un test sanguin pour les maladies qui peuvent survenir après un rapport sexuel, un test de décharge de la prostate, ainsi qu’un test sanguin pour établir les niveaux d’hormones.

Si la pathologie est congénitale, il est indispensable de consulter un urologue. Lui seul pourra déterminer s’il est possible d’appliquer un traitement adéquat. Les psychothérapeutes peuvent traiter le problème psychologique et essayer de surmonter le blocage généré par le cerveau.

Si vous avez des soupçons de problèmes d’éjaculation, vous devriez consulter votre médecin qui pourra vous recommander des spécialistes.

Éjaculer sans gicler : les causes

Les causes de ce problème peuvent être très différentes les unes des autres. Généralement, cela se produit en présence d’une maladie, mais cela arrive aux hommes un peu plus tard dans l’âge.

En revanche, cela peut arriver aux jeunes s’ils ont éjaculé trop de fois en très peu de temps ; si ce n’est pas le cas, alors, dans ce cas également, il pourrait s’agir d’un autre trouble, à rechercher et à traiter avec un spécialiste.

Causes de l’aspermie

Les hommes peuvent avoir ce problème pour diverses raisons, comme nous l’avons dit.

Les hommes plus jeunes avec de courtes périodes réfractaires peuvent en avoir occasionnellement. La période réfractaire est une période de temps après l’orgasme pendant laquelle le corps d’un homme récupère et ne répond pas à la stimulation sexuelle. Ces intervalles ne durent souvent pas longtemps chez les hommes plus jeunes. En fait, cela peut prendre quelques minutes avant qu’un homme soit à nouveau « prêt à partir ». Et il pouvait atteindre l’orgasme plusieurs fois lors d’un rapport sexuel.

Finalement, cependant, le sperme s’épuise. Un homme a une quantité limitée de sperme à éjaculer, et s’il continue à éjaculer, cet approvisionnement sera épuisé. Pas une cause d’inquiétude, cependant. Dans un jour ou deux, le corps de l’homme produira suffisamment de sperme pour remplacer celui qui a été éjaculé et il en aura à nouveau une réserve complète.

Causes médicales

Certaines maladies peuvent également entraîner une aspermie, en particulier chez les hommes âgés. Les causes possibles comprennent les infections et les traitements antérieurs pour d’autres maladies telles que la radiothérapie pour le cancer de la prostate. Les autres causes comprennent les médicaments (tels que ceux pour l’hypertension artérielle ou l’hypertrophie de la prostate), la radiothérapie, les lésions nerveuses, le faible taux de testostérone et les lésions de la moelle épinière.

Dans certains cas, les hommes développent une éjaculation rétrograde. Lorsque cela se produit, le sperme n’est pas expulsé du bout du pénis. Au lieu de cela, il retourne dans la vessie. Cependant, ce n’est pas nocif. Le sperme quitte le corps lorsque l’homme urine.

Causes chirurgicales

Les hommes qui ont subi une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate ou une hypertrophie de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate) souffrent souvent d’aspermie. Donc aussi pour les hommes qui ont subi une ablation de la vessie.

Aspermie et infertilité

Les hommes qui ont ce problème ont également des difficultés à concevoir. Mais il leur est peut-être encore possible d’avoir des enfants. Par exemple, les hommes qui ont une éjaculation rétrograde peuvent demander que les spermatozoïdes soient retirés de leur urine. Ces cellules peuvent être utilisées pour fertiliser les ovules. Finalement, un embryon peut être transféré dans l’utérus d’une femme.

Solutions pour lutter contre l’aspermie

Ce trouble peut être traité par une série de processus basés sur la cause déclenchante, qui, comme nous l’avons vu, peut varier d’un sujet à l’autre, également en fonction de l’histoire clinique.

Les options de traitement comprennent les interventions chirurgicales, l’anti-infection et l’insémination artificielle. L’incapacité de procréer qui peut être résolue à l’aide de procédures de procréation assistée telles que les injections intracytoplasmiques de spermatozoïdes.

Les principaux traitements à base comprennent les traitements contre les infections, le sevrage médicamenteux, l’insémination artificielle, l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI), la fécondation in vitro et la chirurgie reconstructive, la sexothérapie.

Partager sur​
Les derniers articles
HOT

Autres articles

Recette de tortellinis de boeuf

tortellinis de boeuf, une recette très italienne que vous apprendrez à faire aujourd’hui dans Mangeoire. rien de tel que le pâtes fraîchement préparées De plus, lorsque