Conseils pour organiser votre aventure

Ce n’est pas du tout facile d’oublier un endroit qui fait rêver.

Quand une émotion est si forte et si profonde, le temps ne peut pas rayer sa mémoire. En effet, la seule chose qui ne fait qu’augmenter est la nostalgie. Comment se fait-il qu’ils disent ? Nostalgie voyous.

Ici, aujourd’hui, j’ai été en proie à cette sorte de nostalgie qui vous tient dans son étreinte et ne vous lâche jamais, et comme toujours j’ai repensé à elle, à l’Islande.

20170821_085852-01.jpeg

Je crois que, comme tomber amoureux entre deux personnes, quelque chose de très similaire peut se produire avec un voyage : quand vous aimez vraiment un endroit, peu importe les efforts, les sacrifices et les aventures que cela vous coûte, parce qu’au fond tu sais que ça valait le coup cela en vaut la peine.

Et l’Islande en a été l’exacte démonstration : près de deux semaines d’exploration inlassable sur la route du Terre de glace et de feu avec un seul sac à dos en dessous. Camping. (Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais cette prémisse m’a toujours ravi!)

Pour cette raison, je veux vous donner maintenant quelques conseils qui peuvent vous aider à organiser et à mieux profiter de votre expérience de camper en Islande… pourquoi les gars si vous aimez le plein air, la nature la plus intacte et, surtout, les aventures (celles avec le À Capitale), je suis sûr que vous ne serez pas du tout déçu. Au contraire!

CAMPING ISLANDE : LE CLIMAT

Commençons par la variable la plus adverse (et la plus redoutée !) de tout bon campeur qui se respecte : la climat.

Oui, car en Islande le climat peut être très instable et changent très facilement : très souvent, en effet, vous vous surprendrez à penser à quel point il est inutile de consulter la météo, car d’une manière ou d’une autre le climat islandais trouvera le moyen de le faire tout seul. (Ce qui arrive très souvent, surtout au printemps où vous pourriez être surpris par des chutes de neige soudaines !)

20170825_135027-01.jpeg

20170821_083222-01.jpeg

Au contraire, les températures sont presque toujours constantes pendant la journée et, en général, il n’y a guère de changements notables pendant les belles saisons. (Veuillez noter: avec belles saisons Je veux dire les mois qui vont à peu près de mi-avril à mi-septembre camper les autres mois de l’année c’est du suicide !)

Nous avons campé en août, le mois le plus chaud : les jours ensoleillés, les températures maximales atteignaient même 18°C, tandis que les minimales avoisinaient les 7°C. (Évidemment, cela ne s’applique pas aux zones situées à proximité des glaciers et de la lagune glaciaire de Jökulsárlón, où il peut toujours faire très froid.) Personnellement, je recommanderais cette période à ceux qui souhaitent faire le tour de l’île en tente : bien qu’ils soient présents plus de touristes qu’à d’autres périodes de l’année, le climat est assez favorable, vous l’aurez également à disposition beaucoup plus d’heures de lumière (facteur à ne pas sous-estimer quand on se retrouve fatigué, au milieu de nulle part, à monter la tente pour la nuit !).

20170819_195507-01.jpeg

Enfin, attention au vent qu’en Islande ça souffle fort et sans relâche : c’est pourquoi il faudra vérifier et revérifier soigneusement que vous avez bien fixé la tente… Se retrouver sans abri en pleine nuit est une expérience que je ne souhaite à personne de vivre .

CAMPING ISLANDE : QUOI EMPORTER

Malgré ces prémisses, j’espère que vous n’avez pas trop peur : s’il est bien équipé, en effet, faire du camping en Islande cela peut vraiment devenir l’une des plus belles expériences que vous puissiez vous offrir dans la vie !

20170824_160815-01.jpeg

20170824_152857-01.jpeg

Pour cette raison, assurez-vous d’avoir tout le matériel de camping nécessaire avec vous : rideau imperméable être fixé au sol avec moi chevilles, marteau, ciré pour isoler l’humidité du sol, sac de couchage adapté aux basses températures et, si vous voulez éviter les problèmes de dos, matelas gonflable + coussin (dans ce cas, vous aurez également besoin du pompe exprès). Aussi, rappelez-vous tous les outils pour cuisiner vos repas : le fourneau, casseroles, couverts et assiettes de camping, cantine, cylindre (achetable sur site dans des magasins spécialisés ou directement à l’intérieur des campings), torche au-delà quelques mètres de corde qui peut toujours être utile.

En ce qui concerne les vêtements, cependant, la règle du vêtement classique s’applique oignon: paquet leggings et chemises thermiques à volonté, pantalon imperméable, divers pulls molletonnés et polaires, bottes résistant à l’eau, gants Et bonnet, cache-cou, coupe-vent / k-way (plus qu’indispensable !). Considérez également un petit sac à dos pour d’éventuelles excursions, en plus de tongs, serviette Et costume si vous souhaitez vous baigner dans l’une des innombrables sources chaudes (stra-recommandé !).

Petite parenthèse concernant le matériel pour prendre des photos/réaliser des vidéos : même si en Islande les paysages à couper le souffle vous donneront envie de les filmer pouce par pouce (surtout si vous avez un drone à disposition pour filmer d’en haut), n’oubliez pas que dans tous les domaines on ne peut pas faire ce. Près des fermes ou dans les zones où les animaux sont présents est expressément il est interdit d’utiliser des drones et/ou tout autre outil de tournage pouvant effrayer les animaux avec des bourdonnements ou des bruits gênants. Soyez toujours respectueux de la nature qui vous entoure et suivez les règles.

20170818_113518-01.jpeg

L’ISLANDE EN CAMPING : OÙ S’ARRÊTER ET DORMIR

Si vous disposez d’un budget assez conséquent, vous pouvez choisir de dormir dans des hôtels, des fermes ou des gîtes romantiques perdus dans la nature.

IMG_7227.JPG

En raison des coûts prohibitifs, cependant, de plus en plus de personnes choisissent de faire le tour de l’île en tente, en voyageant si ce n’est vraiment à bas prix, presque.

LA campings organisés en Islande, on les trouve pratiquement partout le long des routes les plus fréquentées, à commencer par Itinéraire 1. Habituellement, le coût par personne pour une nuit de camping varie de 10 € à 15 €, y compris emplacement pour la tente, parking pour la voiture et utilisation des espaces communs (cuisine, salles de bain). Dans certains cas, il semble qu’un supplément puisse s’appliquer pour l’utilisation des douches à eau chaude, mais honnêtement, ce n’est jamais le cas.

La camping gratuit en revanche, elle est généralement tolérée, sauf dans les parcs naturels et aux abords des habitations privées. Cependant, n’ayez pas peur de demander : ne trouvant pas de place pour camper, un soir, fatigués et désespérés, nous avons été obligés de demander à une dame, qui nous a gentiment permis de planter une tente dans son jardin (et d’utiliser sa salle de bain. Ah, comme j’aime les Islandais !)

En cas d’orages assez violents, je vous conseille de penser à dormir sous un toit : il est vrai que auberges ils ne sont pas aussi bon marché que nous, en fait ils coûtent entre 35 € et 40 € par personne, mais au moins vous serez au sec ! (Si vous avez votre sac de couchage derrière vous, le prix pourrait baisser de quelques euros.)

CAMPING ISLANDE : LOCATION DE VOITURE

Si vous avez décidé de faire du camping en Islande, votre idée est sûrement de faire un sur la route autour de l’île ou en tout cas de se déplacer beaucoup.

Pour ce faire, vous devrez louer une voiture afin de se déplacer en toute liberté: les transports en commun (bus) sont en effet très ponctuels mais ne vous permettront de visiter qu’un nombre limité de choses.

Cependant, vous devez savoir que les voitures normales ne peuvent pas circuler sur tous les types de routes, en fait si vous avez l’intention d’explorer le pays en long et en large, en particulier les plus sauvagevous serez obligé de louer un 4×4également adapté pour s’attaquer aux chemins de terre, les soi-disant Routes F.

IMG_7187.JPG

20170824_151035-01.jpeg

Si vous atterrissez à l’aéroport de Keflavík, vous pouvez louer votre voiture directement au parking de l’aéroport (en juillet et août, il est préférable de réserver en ligne avant).

Aussi, ne sous-estimez jamais l’importance de souscrire une assurance complète qui couvre également les dommages causés par les agents atmosphériques : au-delà des polices les plus courantes, en Islande ils ont la SAAP spécifique à ce type de dommage.

L’ISLANDE EN CAMPING : OÙ FAIRE DU SHOPPING

Enfin, pour amortir davantage les frais, je vous conseille de sortir peu manger et de privilégier les repas préparés par vos soins (dans les campings organisés la cuisine est comprise dans le tarif par personne, vous n’avez donc même pas besoin d’utiliser votre bonbonne de gaz ).

Si vous avez besoin d’acheter de la nourriture/des boissons sans dépenser une fortune, cherchez un supermarché local à proximité Chaîne bonus: reconnaissable au cochon rose dans le logo, c’est la chaîne la moins chère du pays. (Mais attention aux horaires irréguliers: les supermarchés sont ouverts du lundi au jeudi de 11h à 18h30, le vendredi de 10h à 19h30, le samedi de 10h à 18h et le dimanche de 12h à 18h.)

Partager sur​
Les derniers articles
HOT

Autres articles

Recette de piments en Nogada

Parce qu’on ne pouvait pas rester en retrait en cette saison de chiles en nogada, on partage avec vous une recette façon MB. Pour qu’ils

Comment faire une ratatouille

Si vous écoutez Ratatouille La première chose à laquelle vous pensez est le film avec la petite souris chef, n’est-ce pas ? Et c’est que le