Conseils pour parler d’éducation sexuelle avec nos enfants

La psychologue et psychothérapeute Carla Marcos a indiqué qu’il est important que les parents soient la principale plateforme d’information pour parler de sexualité avec leurs enfants.

Dans la séquence Famille et Justice de RPP News, la professionnelle a fait valoir que les enfants sont actuellement exposés via les réseaux sociaux à une série d’informations auxquelles ils ne sont pas encore préparés, il est donc vital que les parents se préparent à parler de sexualité avec leurs enfants.

Il a noté que la première étape consiste à évaluer, penser et réfléchir à la manière dont nous pouvons parler de sexualité à nos enfants, car nous sommes souvent nous-mêmes pleins de tabous et de censure. « Il faut garder à l’esprit que beaucoup d’entre nous, quand nous étions enfants, ne recevions aucune information sur l’éducation sexuelle, mais aujourd’hui, les plus petits en reçoivent sans doute déjà », a-t-il déclaré.

Le psychothérapeute a donné en exemple qu’aux Etats-Unis 62% des enfants ont déjà été exposés à des contenus pornographiques via une tablette ou un appareil électronique.

Il a déclaré qu’à cette époque, la plupart des enfants ont déjà été exposés à une série de contenus sexuels et que pour cela, nous, les parents, devons nous entraîner et être prêts non pas pour le grand discours sur le sexe, mais prêts à profiter des différents moments de la journée. pour introduire un peu le sujet petit à petit.

Marcos a rappelé que la communication est basée sur la confiance et si les parents ne se sentent pas préparés, peu importe les efforts qu’ils ont déployés, ils pourraient déléguer le dossier à une personne de confiance totale et absolue pour lui et pour l’enfant.

De même, il a recommandé de ne pas transmettre à l’enfant plus d’informations qu’il ne peut traiter et que sa maturité neurologique, cognitive et émotionnelle ne le permet, car un traumatisme pourrait survenir.

« Les enfants commencent déjà à se remettre en question dès l’âge de 4 et 5 ans, ils se posent déjà des questions sur la façon dont les enfants viennent au monde et il faut y aller petit à petit en tenant compte de l’âge du mineur », a-t-il précisé dans la séquence Famille et Justice.

Il a ajouté que lorsque les enfants ont au moins 10 ans, il est possible qu’ils aient déjà entendu des choses plus précises sur la sexualité puisqu’ils sont très exposés à travers les réseaux et disposent d’une série de données souvent désorganisées autour de la sexualité.

Le psychothérapeute a souligné que parler de sexualité, ce n’est pas seulement parler de rapports sexuels mais de prendre soin du corps, de prendre soin de l’intimité, de la façon dont les enfants doivent prendre soin d’eux-mêmes, de nommer les organes sexuels avec leur vrai nom, c’est parler des dimensions qu’il a une sexualité et cela relève fondamentalement du respect de son propre corps et de celui de l’autre.

Partager sur​
Les derniers articles
HOT

Autres articles

Recette de tortellinis de boeuf

tortellinis de boeuf, une recette très italienne que vous apprendrez à faire aujourd’hui dans Mangeoire. rien de tel que le pâtes fraîchement préparées De plus, lorsque