Selon la zone, l’exposition et ce que vous souhaitez semer ou planter, mars est généralement le premier mois du jardinier. Il peut être semé à l’intérieur ou dans une serre, rempoté des plantes d’intérieur non fleuries et semé des annuelles d’été. Les laitues, les poireaux et les carottes sont semés à partir du 15 mars.

Mars est un mois de transition ; ce n’est plus l’hiver mais ce n’est pas encore le printemps. Souvent, les jardiniers sont désorientés et veulent reprendre avec semis et culture c’est trop fort pour résister. Cependant, il n’y a aucune raison de se dépêcher. Le printemps est la période de l’année où les changements climatiques sont particulièrement marqués entre les différentes régions. Il est donc prudent se référer à la zone climatique avant de reprendre votre activité de jardinage.

Tu peux semer en pleine terre, après le 15 mars et de préférence dans des sols bien exposés, des légumes peu sensibles aux changements de température tels que :

  • laitue, soncino, roquette
  • chicorée, blettes, épinards
  • céleri et céleri-rave
  • haricots, pois, pois chiches, fèves
  • carottes, radis
  • ail, oignons, échalotes
  • pommes de terre, topinambour.

Découvrez le catalogue ManoMano
Des légumes

Vous pouvez commencer à semer des herbes :

  • persil,
  • menthe,
  • cerfeuil.

Semer je céleri (céleri-rave, céleri blanc), je choux (chou, chou-fleur, chou de Milan, chou de Bruxelles) et le scorsonère. Semez tous les légumes qui ont besoin de soleil dans un intérieur chaud ou une serre :

  • tomates,
  • poivrons,
  • aubergine,
  • melons,
  • pastèques,
  • concombres,
  • citrouilles,
  • courgette,
  • artichauts.

Procéder au début du mois dans les motifs les plus chaudsmais attendez la fin du mois dans les régions au printemps plus froid, car les semis seront difficiles à prévoir avant la fin mai.

Quoi planter en pleine terre

Ce mois-ci, vous pouvez planter

  • L’Ail,
  • oignon blanc,
  • la échalote,
  • la salade du printemps,
  • la chou,
  • la Rhubarbe.

De plus, les plantes aromatiques :

  • estragon,
  • ciboulette,
  • menthe,
  • oignon de printemps,
  • sarriette.

Mais gardez le basilic encore chaud ! Transplanter ou diviser je artichauts en fin de mois dans les régions au climat doux. Toujours climat douxvous pouvez transplanter asperges. Dans les régions où les gelées sont rares en avril, planter les premières pommes de terrede variétés précoces telles que Agate, Monalisa Et Primura et des variétés plus tardives, telles que Roseval, Désirée Et Majestueuxafin d’avoir des cultures échelonnées.

Découvrez le catalogue ManoMano
Aromatique

Plantes en pot

Rempotez les plantes d’intérieur non fleuries dont les racines risquent d’être pincées. Pour les autres faire un remblai. Cette opération qui consiste à gratter et à remplacer les 3 à 5 premiers cm de terre en surface par de la terre fraîche est idéale pour les grands pots.

Verger

Vous pouvez continuer la culture d’arbres fruitiers et arbustes à petits fruitsen pot ou en plantant des plantes à racines nues (à condition qu’elles soient hors période de gel).

Jardin d’ornement

Plantez des arbres et des arbustes à feuilles caduques à racines nues, ainsi que rosiers buissons et le rosiers grimpants, aussi bien en racines nues qu’en pot. Transplanter le arbustes à feuillage persistant cultivé en pot (buis, houx, conifères etc.).

Utilisation de la feuille de forçage

L’utilisation d’une serviette de forçage vous fera gagner au moins une semaine de temps mais peut réduire de 30% l’exposition de la plante à la lumière, ce qui est très important à cette période de l’année. Par conséquent, découvrez les cultures et les semis lors des journées ensoleillées et si le climat devient doux.

Découvrez le catalogue ManoMano
Feuille de forçage

Les semis de fleurs annuelles poussent, fleurissent et produisent des graines la même année.

Quoi planter en pleine terre

En cette période de l’année, où les nuits et souvent les journées sont encore fraîches, il n’est possible de semer en pleine terre qu’en attendant la seconde quinzaine du mois. Les plantes qui n’ont pas peur du froid ont la capacité de ralentir le développement végétatif quand les températures baissent et recommencent au moindre rayon de soleil. Il suffit de regarder la campagne pour voir combien de plantes ont fleuri depuis mai ou même avril :

  • coquelicots,
  • bleuets,
  • campanules,
  • marguerites,
  • pulmonaire.

Il existe dans le commerce des mélanges de graines qui sont semées au printemps pour créer une prairie fleurie avec un patchwork de couleurs d’un effet magnifique. Ces fleurs attirent également de nombreux insectes, abeilles et papillons. En plus des espèces déjà citées, les mélanges peuvent comprendre

  • coreopside,
  • nigelle,
  • malope,
  • hélichryse,
  • chrysanthèmes des champs.

Ce mois-ci, essayez également de semer centauréela delphinium,nigelle de Damas d’une belle couleur bleue qui se ressème spontanément, le pois de senteur qui peut être placé à l’ombre partielle et le bourrache, plante comestible aux fleurs d’un bleu profond.

Semer sous serre ou sous abri

Bien que la plantation en pleine terre ce mois-ci soit plutôt limitée, de nombreuses fleurs annuelles peuvent être semées au chaud pour profiter d’une floraison dès le mois de mai. Le choix est très large :

  • capucine,
  • cosmos,
  • zinnia,
  • ipomée,
  • baume de l’Himalaya,
  • tabac d’ornement,
  • souci,
  • pétunia,
  • pois de senteur,
  • La bouche de Léon,
  • agérate,
  • pizza margherita,
  • impatients,
  • amarante,
  • gaillarde.

Les vivaces sont des plantes qui restent en place et fleurissent plusieurs années de suite.

Semer à l’abri

Le semis de vivaces est peu utilisé même s’il ne pose pas de difficultés particulières. Mars n’est en général pas le meilleur mois pour les semis et il est donc préférable d’attendre des conditions climatiques plus favorables puisque leur floraison n’aura pas lieu avant l’année suivante. Cependant, pour profiter de leur floraison estivale, semez en février-mars, en mini serre ou en intérieur :

  • la œillet deltoïde (Dianthus deltoides),
  • la lin bleu,
  • L’euphorbe des marais,
  • fuchsia,
  • la coquelicot bleu (Meconopsis grandis),
  • scutellaire alpine.

Plantation de vivaces

Les vivaces sont presque toujours disponibles en pots, ce qui les rend faciles à planter. En théorie donc, en dehors des périodes de gel, on peut les planter toute l’année. Vers la fin du mois, les premières fleurs vivaces rustiques (résistantes au froid) peuvent être plantées dans les plates-bandes :

  • trémière,
  • bergenia,
  • lupins,
  • mauve,
  • scabieuse.

Placer à mi-ombre :

  • fuchsias,
  • hôte,
  • pervenches,
  • numérique.

Disposez-les en grappes denses, dans un parterre de fleurs ou le long d’une haie. Ils sont particulièrement adaptés à la rocaille :

  • L’aubrezia,
  • L’alisso,
  • la sédum.

Diviser les souches de fleurs vivaces, delphinium Et coreopsideet replantez-les à un autre endroit.

Les bulbes à fleurs d’été sont plantés au printemps. Pour obtenir un la floraison continue (par exemple pour faire des bouquets de fleurs), vous pouvez échelonner les périodes de plantation. Par exemple, vous pouvez commencer à planter en mars dans des zones chaudes et abritées, puis continuer à l’extérieur.

En règle générale, un bulbe doit être planté par un profondeur entre 2 et 3 fois sa hauteur, mesuré du sommet du bulbe à la surface du sol. Cependant, certaines ampoules nécessitent plus de profondeur, comme la fleurs de lys etagapanthe (jusqu’à 30cm).

Plantez les bulbes en pleine terre

A la fin du mois, vous pouvez planter en pleine terre glaïeuls, fleurs de lys Et crocosmies. Attendez avril ou mai pour planter les autres bulbes. Presque tous les sols conviennent à la culture des bulbes, à condition qu’ils soient bien drainés. Si le sol est trop argileux vous pouvez ajouter du sable pour éviter tout risque de pourriture.

Faites un trou avec un planteur de bulbes ou simplement avec une bêche, afin de ne pas laisser de vide sous le bulbe. Ne pas ajouter de fumier, mais un engrais spécial pour les plantes bulbeuses. En espérant les voir fleurir au printemps suivant, repiquez les bulbes des plantes déjà fleuries en pots dans un coin du jardin :

  • jacinthes,
  • jonquilles,
  • crocus.

Les bulbes à planter à l’abri

De nombreuses fleurs d’été bulbeuses peuvent être plantées dans une serre ou une mini-serre :

  • bégonias tubéreux
  • roseaux
  • polyanthe
  • dahlias
  • freesias
  • renoncules
  • arum
  • anémones
  • ail d’ornement
  • agapanthe.

Considérez que, si vous plantez en pots, tous les contenants conviennent, à condition que leur profondeur soit suffisante pour la profondeur d’enfouissement des bulbes.

Découvrez le catalogue ManoMano
Bulbes à fleurs

Envie d’un balcon fleuri déjà en mars ? Fabriquez des jardinières avec des fleurs rustiques qui fleurissent avant l’arrivée du printemps :

  • marguerites,
  • violettes,
  • pensées,
  • alisso.

De nombreuses variétés de fleurs, y compris les fleurs à bulbes, peuvent être cultivées dans des pots, des jardinières ou d’autres contenants. Remplissez-les avec un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable.

À la fin du mois, vous pouvez commencer à rempoter fuchsias Et géraniums lierre ou la greffe de capucines Et pétunias. Embellissez un mur, une clôture ou un treillage avec des plantes grimpantes :

  • clématite,
  • chèvrefeuille,
  • lierre.

Posséder un potager ou un jardin d’ornement, c’est bien plus que préparer les semailles, planter, repiquer et tailler de temps en temps. Au fil des mois, saison après saison, les conseils des jardiniers vous accompagneront dans tous les travaux à réaliser au jardin. Potager, verger, bordures, plates-bandes, etc. : découvrez nos meilleurs conseils !

Pour savoir quel est le matériel indispensable à la culture, consultez les guides de nos rédacteurs :

Guide rédigé par :

Giovanni, jardinier passionné, Ombrie, 126 guides

Giovanni, jardinier passionné, Ombrie

Grand comme un sou de fromage, je travaillais déjà dans le jardin familial. C’est peut-être là que mon intérêt pour les plantes et le jardinage a commencé. Il était donc logique pour moi de poursuivre des études à la fois en biologie végétale et en agriculture. Acceptant la demande de divers éditeurs, j’ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur le thème des plantes, des champignons (sujet qui me tient à coeur), essentiellement des guides de reconnaissance au début, mais bientôt aussi plus tard, sur le jardinage, la mise en relation ainsi à la première passion de mon enfance. J’ai également collaboré régulièrement avec différentes revues spécialisées dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Puisqu’il n’y a pas de jardinier sans jardin, c’est dans un petit coin d’Ombrie que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je préconise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *