Jardinage pour débutants : conseils utiles pour commencer

Un petit guide de jardinage pour les débutants. Que ce soit au potager ou au jardin, faire pousser des plantes peut être un passe-temps très enrichissant, ainsi qu’un excellent moyen de soulager l’anxiété et le stress, même si nous ne sommes pas des jardiniers (ou agriculteurs) expérimentés.

Jardinage : par où commencer

Un petit terrain, une terrasse ou un balcon suffisent, à se passionner pour cette activité, en obtenant d’excellents résultats. Pour commencer, suivez simplement quelques règles de base simples, partir des cultures les moins exigeantes apprenant en cours de route.

1. Commencez avec des idées claires

De quoi et de combien d’espace disposez-vous ? Potager ou potager ? Pourquoi pas les deux?
Avant de vous lancer tête baissée dans l’entreprise, réaliser un petit projet Même idéalement, faites une liste des variétés que vous préférez et que vous aimeriez cultiver, renseignez-vous sur leurs caractéristiques et leurs besoins. Commencez par de petits projets faciles à gérer, aménager votre espace vert pas à pas.

2. Jardinage pour les débutants : l’emplacement est la clé

La partie la plus importante du jardinage est de s’assurer que vous placer les plantes aux bons endroits. Certaines plantes aiment le soleil, tandis que d’autres prospèrent à l’ombre. Il y a des plantes qui nécessitent des arrosages fréquents, d’autres mourraient.

Faites vos recherches et découvrez quels types de plantes conviennent à votre jardin, en tenant compte du type de sol, de l’ensoleillement, de l’eau et du drainage. Observez votre espace pour comprendre comment la lumière se déplace, les coins ombragés, les zones les plus ensoleillées. C’est une évaluation importante à faire, afin de ne pas faire d’erreurs de positionnement. Chaque espèce a ses propres besoins, certains ont besoin de soleil pendant plusieurs heures par jour, d’autres prospèrent dans des zones plus fraîches et ombragées. Si vous cultivez en pots vous pouvez aussi les déplacer, si vous placez vos plantes en pleine terre vous ne pouvez pas vous tromper.

3. L’espace nécessaire aux plantes

Les plantes ont besoin de suffisamment d’espace pour pousser afin qu’ils ne soient pas en compétition pour obtenir les nutriments dont ils ont besoin. Bien sûr, vous pouvez créer des compositions, mais tenez toujours compte de l’espace qu’elles occuperont pendant la croissance et le développement. Non seulement l’espace au-dessus de la terre, mais également celle nécessaire au bon développement des racines.
La bonne clé est de planifier. Pour un débutant qui décide de se consacrer au jardinage ce n’est peut-être pas évident : on place des graines ou des petits plants sans tenir compte du développement. Une erreur très courante. Nous planifions les arrangements en pensant à l’avenir peu importe s’il y aura beaucoup d’espaces vides pour la première fois, ils se rempliront bientôt !

4. Préparer le sol pour le jardin

Préparer un sol optimal pour les plantes en pot n’est pas difficile, c’est souvent le même vendeur qui recommande le sol le plus adapté. Pour un jardin ou un potager, la situation est différente. En regardant et en touchant la terre, vous pouvez déjà avoir des indications: comment se comporte le sol lorsqu’il pleut ? l’eau stagne ? Est-il absorbé rapidement ? Quand il sèche, se compacte-t-il en mottes assez dures ? Ou reste-t-il friable ?

Creusez une petite motte, observez-la et manipulez-la avec vos doigts. S’il a tendance à se compacter, ce sera probablement un sol argileux au contraire, s’il est friable et caillouteux ce sera un type de sol plus meuble et drainant. Une méthode un peu grossière, certes, mais néanmoins utile. N’ayant pas à faire de cultures de rente, je ne vous conseille pas d’intervenir, mais de choisir des plantes adaptées.
L’affaire de jardins composés de « terre de remplissage ». Il peut contenir des déchets de construction, du sable, des pierres. Ce n’est pas une bonne terre, il doit être nettoyé et enrichi avec de la tourbe, du compost, des matières organiques quelle restauration des bonnes conditions de fécondité.


Avant de planter ou de semer, il faut « Tourner la terre » avec une houe, à une profondeur d’environ 20 à 30 cm. Ramollissez-le et mélangez-le pour le rendre réalisable.

5. Fertiliser la terre du jardin

La fertilisation est un excellent moyen d’améliorer la qualité du sol et la croissance des plantes et est particulièrement utile pour les plantes en pot, les fruits et les légumes. Si vous avez un sol sain, il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser des engrais, mais pour un sol pauvre en nutriments, c’est un bon moyen d’aider à la croissance.
Si vous décidez de fertiliser, utilisez toujours des produits naturels. Même si ce sont des plantes non comestibles. Les produits chimiques sont des polluants, ils peuvent être dispersés dans l’air ou dans l’eau, ils peuvent être nocifs pour la santé. Un bon engrais naturel ne gâche pas le sol, n’est pas dangereux pour les enfants et les animaux et, dans le cas des plantes de jardin, vous permettra de manger des légumes biologiques.

Partager sur​
Les derniers articles
HOT

Autres articles

Recette de piments en Nogada

Parce qu’on ne pouvait pas rester en retrait en cette saison de chiles en nogada, on partage avec vous une recette façon MB. Pour qu’ils

Comment faire une ratatouille

Si vous écoutez Ratatouille La première chose à laquelle vous pensez est le film avec la petite souris chef, n’est-ce pas ? Et c’est que le