Vous ne fermez plus un œil de la nuit ? Suivez ces conseils pour passer une bonne nuit de sommeil.

Bien dormir Il est essentiel d’affronter chaque jour et chaque défi avec l’énergie nécessaire. Il y a des moments dans la vie où nous nous endormons plus mal ou quand le stress quotidien ou un problème spécifique nous fait tourner et nous retourner dans le lit pendant des heures ou nous réveiller plusieurs fois pendant la nuit et souffrir de l’insomnie redoutée.

Cela nous amène à nous réveiller fatigués, sans force et avec un sentiment d’apathie qui nuit à tous les aspects de notre vie, que ce soit au niveau professionnel, personnel et même social.

exister petites routines que nous pouvons suivre essayer de mieux s’endormir. Le principal est de mener une vie saine et avec des routines telles que toujours se coucher à la même heure ou éviter de regarder le mobile avant de se coucher. Mais il faut aussi éliminer l’alcool et le tabac, faire de l’exercice au moins trois fois par semaine (jamais une heure avant de se coucher car on sera très actif et on ne dormira pas un clin d’œil) et même éviter les dîners copieux, les boissons excitantes ou trop sucrées et les siestes de plus de 20 minutes.

Bien sûr, dans des situations stressantes, il est conseillé de suivre une routine de méditation ou respiration consciente se coucher beaucoup plus détendu. Mais en plus de tout cela, il est essentiel savoir où se situe la principale cause de nos insomnies et pourquoi il y a des moments où nous ne pouvons pas nous endormir alors que nous sommes arrivés au coucher complètement épuisés.

Habitudes de NE PAS dormir

Nous ne sommes pas tous égaux face au risque d’insomnie, mais à risque égal, il existe une série de comportements qui diminuent la qualité du sommeil. « Un grand dîner, la consommation de caféine, d’alcool ou de tabac dans les heures qui précèdent le coucher, la pratique d’une activité sportive au-delà de 20h00, une chambre avec une température élevée ou bruyante, passer des soirées devant un écran (jeux vidéo, internet, smartphone…) affectent notre sommeil « , explique Matthieu Erre, docteur en pharmacie et PDG d’Incara.

En outre, « irrégularité au coucher et se lever et même passer du temps dans la chambre à faire des activités autres que le sommeil (lecture, télévision, travail) sont des habitudes qu’il faut éviter pour mieux dormir », ajoute-t-il.

conseils-pour-sommeil-2

 

Pour mieux dormir, nous devons mener une vie saine.pixabay

Ton genre d’insomnie

De plus, il faut savoir qu’il existe deux types d’insomnie et il est important de déterminer lequel nous affecte. insomnie primaire Elle implique, dans une mesure plus ou moins importante, des facteurs liés au stress ou à un conditionnement progressif, comme l’anxiété face au sommeil, une activité mentale exacerbée au lit… Elle peut également correspondre à troubles de la perception du sommeil ou troubles présents depuis l’enfance.

L’insomnie secondaire, quant à lui, peut être lié à une pathologie psychiatrique primaire, à une pathologie médicale ou à l’usage de substances ou de médicaments favorisant la fragmentation du sommeil. Le plus difficile dans le cas de l’insomnie est d’en déterminer les causes.

L’expert prévient que « souvent, l’utilisation trop rapide de médicaments pour lutter contre l’insomnie peut empêcher leur détermination. Il est essentiel de demander conseil à des professionnels de santé expliquant le mode de vie et les problèmes actuels, afin que le spécialiste puisse poser le bon diagnostic et recommander les produits appropriés ».

A chaque cause, une solution pour bien dormir

Si la cause de notre insomnie réside dans notre mode de vie, La première chose que nous devons faire pour lutter contre l’insomnie et dormir comme un bébé est corriger toutes les mauvaises habitudes acquis au fil des ans pour favoriser un comportement adapté au sommeil. Il faut aussi favoriser tous approches douces (relaxation, méditation, phytothérapie, sophrologie…). Tous ces changements doivent être le premier reflet de l’action en cas d’insomnie occasionnelle ou passagère.

Si cela ne suffit pas, il faut Recherchez les causes de l’insomnie. Les personnes souffrant d’insomnie primaire peuvent envisager de gérer leur stress pendant la journée afin de pouvoir s’endormir la nuit.

Les plantes adaptogènes comme ashwagandha ou rhodiola Ils peuvent être très utiles pour gérer les émotions et aider à retrouver le calme. En cas d’insomnie secondaire, des thérapies cognitivo-comportementales doivent être utilisées pour traiter la cause de l’insomnie.

Quand les troubles du sommeil sont liés à un dérèglement du rythme circadien en raison d’une exposition tardive aux écrans, par exemple, peuvent être utilisés mélatonine.

Pour vous aider à vous endormir, il est important d’avoir un rituel nocturne qui vous aide à vous mettre dans les bonnes conditions pour vous endormir. des plantes comme mélisse ou passiflore Ils peuvent vous aider à vous endormir plus facilement. « Les médicaments doivent être utilisés en dernier recours et seulement de manière occasionnelle, car ils créent une dépendance et peuvent conduire à une dépendance aux substances prescrites ».

conseils-pour-sommeil-1

 

Trouvez la cause qui vous fait mal dormir pour trouver une solution adaptée.pixabay

Phases de sommeil

Pendant la nuit, notre cerveau a besoin de se déconnecter et de se reposer. Au cours de cette période, qui dure généralement entre sept et huit heures chez les adultes, deux phases se produisent : la NREM et la REM. Le premier occupe les trois quarts du temps total de sommeil. C’est alors que nous avons un sommeil plus léger et que nous passons à un sommeil plus profond. À ce moment là, mouvement du corps continue mais le mouvement des yeux est plus absent.

La respiration ralentit et la fréquence cardiaque et la pression artérielle diminuent. Ici, notre activité cérébrale commence à baisser.

En phase REM pratiquement le contraire se produit. Le cerveau passe par une activité élevée et c’est alors que les rêves apparaissent souvent et c’est alors que les yeux ont tendance à bouger davantage, mais que le corps est plus détendu. Elle dure environ 20 minutes et survient environ une heure à une heure et demie après l’endormissement. C’est à ce moment que les yeux bougent dans tous les sens, mais le corps est détendu.

Vous souffrez d’insomnie chronique ?

On dit que l’insomnie est chronique quand il se produit plus de trois fois par semaine pendant au moins trois mois. Dans ce cas, les conséquences peuvent être multiples et toucher différents domaines :

  • Santé physique et mentale. L’insomnie provoque des troubles psychologiques tels que des troubles de l’humeur ou de l’anxiété, elle peut entraîner des accidents du travail et de la circulation, des troubles digestifs, des maux de tête, une prise de poids et une augmentation des risques cardiovasculaires.
  • Vie professionnelle. Difficultés de concentration, problèmes de mémoire, risque d’erreur accru, manque de dynamisme.
  • Vie sociale. Irritabilité, manque d’énergie, difficultés relationnelles.
  • Économique. Absentéisme au travail, hospitalisations, consultations spécialisées.
Partager sur​
Les derniers articles
HOT

Autres articles