Est-ce qu'on grossit en hiver ?  (Photo : Pixabay)
Est-ce qu’on grossit en hiver ? (Photo : Pixabay)

Que pendant les journées froides, vous deviez manger plus de calories pour maintenir la chaleur corporelle est un mythe. Pour cela, il suffit que les préparations soient chaudes : « Notre corps thermorégule intelligemment ; si nous avons froid, nous pouvons nous emmitoufler, aller à la cuisinière, allumer le chauffage ou prendre un bain chaud. Il faut bien s’alimenter tout au long de l’année, en tenant compte des besoins en fonction de son âge et de l’activité physique pratiquée, non seulement pour ne pas prendre de poids, mais pour rester en bonne santé », explique le Dr Andrea Miranda (MN 149.634), médecin nutritionniste. , spécialiste de l’obésité et des troubles du comportement alimentaire. « Il faut considérer que ces jours-ci de l’année on bouge moins pour économiser de l’énergie, on est plus sédentaire et tout ce qu’on mange plus, le corps se transforme en graisse »ajoute le spécialiste.

Les soupes, les bouillons, les casseroles de légumes, les ragoûts de légumes légers, les gâteaux de légumes et les puddings de légumes sont d’excellentes options à incorporer. « Les repas peuvent être accompagnés d’infusions, si nécessaire, pour apporter plus de chaleur au corps. » En dessert, lorsque l’envie de manger quelque chose de sucré est souvent irrésistible, privilégiez « des fruits cuits au four ou au micro-ondes à manger chauds », conseille le Dr Miranda.

Table des matières

La quantité et la qualité ne sont pas une mission impossible

Tout régime alimentaire sain doit être sain en termes de quantité et de qualité et, pour cela, il est nécessaire d’incorporer des habitudes qui peuvent être maintenues dans le temps, ce qui inclut aussi de temps en temps une petite gâterie. « Ce n’est pas impossible, il faut être prudent et prévoir les quatre repas principaux avec deux collations par jour », précise le médecin.

Pour consommer des produits de meilleure qualité, l’idéal est de choisir des fruits et légumes de saison. En automne et en hiver, il est conseillé de privilégier les bananes, les mandarines, les pommes, les oranges, les pamplemousses, les avocats, ainsi que les blettes, le céleri, le cresson, les brocolis, les betteraves, les carottes, les potimarrons et les potimarrons.

« Vous pouvez manger deux à trois fruits par jour ; légumineuses, pâtes et riz, pas plus de deux ou trois fois par semaine et mieux s’il s’agit de grains entiers », explique le Dr Miranda.

Les modes de préparation conseillés sont : légumes et légumineuses en soupe -sans crème ni bouillons artificiels, préférez un trait d’huile d’olive-, à la vapeur ou au four, tartes légères aux légumes avec un seul couvercle, fruits rôtis ou en compote Pour la collation, on peut opter pour du nougat, des biscuits ou des gaufrettes fourrées trempées dans du chocolat ne dépassant pas 100 calories et des comprimés légers de dulce de leche.

Hydratation toute l’année

La consommation d’eau ne doit pas être négligée à cette période de l’année, car elle est essentielle pour éliminer les toxines et rester hydratée. Pour atteindre les deux ou trois litres recommandés, les infusions chaudes sont une excellente alternative réconfortante. Les fruits et légumes que nous consommons, en plus de nous nourrir et de nous aider à maintenir notre poids, nous apportent une certaine quantité d’eau. « Il faut faire attention aux boissons gazeuses et aux boissons sucrées, elles ont une forte teneur calorique et n’hydratent pas assez ou ne procurent pas une sensation de satiété », explique le Dr Miranda.

Sortez et bougez plus

En automne et encore plus en hiver, nous préférons être à l’intérieur, donc il y a plus d’occasions de manger. De plus, le manque d’exposition au soleil diminue nos niveaux de production de sérotonine, un neurotransmetteur associé au bien-être. « Souvent, nous comblons ces lacunes avec de la nourriture, c’est pourquoi il est important de continuer l’activité physique -quotidiennement, autant que possible-, quelque chose que nous aimons et qui nous recrée à cette période de l’année », recommande le spécialiste et ajoute : « L’exercice détourne notre attention de la nourriture et aide à décharger l’anxiété accumulée par les responsabilités quotidiennes. »

Reposez-vous bien et déconnectez-vous

Pour ne pas prendre de poids, il est primordial de dormir entre six et huit heures d’affilée. Comme ces jours-ci nous nous couchons plus tôt qu’en été, nous devons être attentifs à manger tôt et léger – environ trois heures avant d’aller au lit, si possible – pour bien digérer les aliments et mieux se reposer. Évitez de le faire en regardant la télévision ou en faisant d’autres activités et établir des rituels pour les repas aidera à éviter de grignoter. Ainsi, nous transformons ces moments en un espace de socialisation et de plaisir. « Tenir un journal des repas et des émotions est une habitude que nous suggérons aux patients afin qu’ils puissent contrôler et prendre conscience des deux aspects ; on évite ainsi les brusques variations de poids », recommande le Dr Miranda.