C’est mille fois plus efficace que les vrais

Après vingt ans d’études et deux de design, le premier « arbre » installé sur le campus Tempe de l’Arizona State University. L’idée vient d’un collégien

Pour presque tous les climatologues, la forte concentration de CO2 dans l’atmosphère terrestre est la cause du réchauffement climatique et donc des changements climatiques que nous vivons. Alors,
contenir la hausse de température dans les limites indiquées par le GIEC, il est nécessaire de réduire drastiquement la quantité de dioxyde de carbone rejetée dans l’atmosphère. Cependant, compte tenu de la rapidité avec laquelle la température moyenne de la planète augmente, cette solution seule ne semble plus suffisante et si l’on veut espérer atteindre les objectifs, il faut faire plus. Nous devons accélérer, éliminer une partie du dioxyde de carbone déjà présent dans l’atmosphère.

Inspiré par la nature

Pour réussir cet exploit, la société irlandaise Carbon Collect Ltd. s’est inspirée de la nature, à savoir des arbres et de leur capacité à absorber le dioxyde de carbone de l’air à travers leurs feuilles. Ils ont donc développé un appareil appelé MechanicalTree qui vise à devenir une technologie de pointe pour réduire le dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Cet « arbre » artificiel est une structure métallique d’environ 10 mètres de haut et contient des « tuiles » spéciales capables d’absorber le CO2, qui s’étendent et se rétractent dans un cycle constant de capture et de régénération.

Un concentré d’avantages

Le premier avantage du système est que les futures « fermes » de ces arbres artificiels n’ont pas besoin d’être implantées au niveau ou à proximité de sources d’émission de CO2 comme, par exemple, une usine ou une centrale électrique au charbon pour être efficaces. Par rapport à un véritable arbre naturel, alors, MechanicalTree il est jusqu’à mille fois plus efficace pour éliminer le CO2 de l’air et Carbon Collect a déjà prévu de démarrer avec des installations capables de collecter jusqu’à 1000 tonnes de CO2 par jour. Mais surtout, contrairement à d’autres technologies similaires, cela ne nécessite pas de pompes électriques ou de systèmes d’aspiration coûteux et polluants. MechanicalTree, en fait, il utilise simplement le vent pour faire passer l’air à travers le système qui, de cette manière, devient une solution passive caractérisée par de faibles coûts d’exploitation et donc économiquement réalisable. Mais les bénéfices ne s’arrêtent pas là car le dioxyde de carbone capté par le système contribue non seulement à lutter contre le réchauffement climatique, mais devient lui-même une ressource qui peut être vendue et réutilisée dans divers secteurs tels que l’agroalimentaire, l’agriculture ou l’énergie.

La science? Un jeu d’enfant

Au cœur de la technologie de MechanicalTree se trouve la perspicacité du professeur d’ingénierie Klaus Lackner de l’Arizona State University qui, en 1999, a été parmi les premiers scientifiques au monde à suggérer qu’il est possible de contrer le réchauffement climatique en capturant le CO2 de l’air. Lackner était convaincu que pour s’attaquer au problème il fallait imaginer des stratégies ambitieuses et l’élimination du CO2 de l’air était justement l’une d’entre elles. Sans surprise, il a affirmé que son objectif était « Prenez un processus qui prend 100 000 ans et compressez-le en 30 minutes ». Pour arriver à ce résultat, il aura cependant fallu vingt ans d’études et deux de conception. L’idée à partir de laquelle tout est parti, cependant, n’était pas celle du professeur Lackner mais de sa fille Claire qui devait participer à un concours scientifique au collège. Claire a pu démontrer que le dioxyde de carbone pouvait être capturé dans l’air en le faisant réagir avec de l’hydroxyde de sodium, simplement en utilisant une pompe d’aquarium. Père et fille ont découvert qu’avec cet appareil rudimentaire il était même possible de capter la moitié du dioxyde de carbone qui traversait un tube à essai. Cette démonstration a valu à Claire le premier prix du concours de l’école et a incité son père à lancer une recherche qui a conduit à un appareil qui pourrait potentiellement révolutionner notre façon d’aborder la lutte contre le changement climatique et le réchauffement climatique.

Partager sur​
Les derniers articles
HOT

Autres articles

Recette de tortellinis de boeuf

tortellinis de boeuf, une recette très italienne que vous apprendrez à faire aujourd’hui dans Mangeoire. rien de tel que le pâtes fraîchement préparées De plus, lorsque